BIO ET PRESSE

3S6A4160 bd.jpg

Et s’il fallait concevoir la photographie comme une recette ? il y a les ingrédients bien sûr, et le matériel qu’on imagine indispensable mais il y a aussi la passion du cuisinier, et cette touche bien particulière qu’il ajoute à sa recette pour lui donner ce goût qui fait la différence. C’est l’esprit qui ressort des photographies de Maxime Gautier. Et ça tombe bien : le Bordelais a aussi exercé ses talents en cuisine pendant près de 10 ans en France et à l’étranger. 

Autodidacte, il peut tirer de la fierté de son parcours. D’abord devant les fourneaux : en Italie, à Paris ou à Londres où il  travaille avec de grands chefs. Le métier, avec ses cadres et ses impératifs, a de l’impact… . À 30 ans, il passe un autre cap : celui de rejoindre le service photographique du journal Paris Match. Autres compositions, autres recettes… il est en charge de sélectionner les photographies qui accompagnent les reportages. Celles qui vont tout dire et tout raconter en un seul coup d’œil, celles qui dégagent une émotion et qui racontent une histoire. De la rigueur encore, et un appétit pour l’image qui continue à se développer. Jusqu’à une nouvelle étape: se lancer seul en tant que photographe freelance.

 

Figer l’atmosphère de la cuisine

 

Côté technique, l’apprentissage se fait seul, au fil de rencontres, de tutoriels, d’erreurs sans doute, de découvertes aussi. L’une d’elles ? Une nouvelle recette : le mélange des deux passions, la cuisine et la photographie. Son idée : faire des photos culinaires, mais pas des photos de plats avec des flashs, plutôt de véritables reportages culinaires. De son expérience en cuisine, il conserve les gestes, le sens du placement pour ne pas gêner, capter les temps forts pour offrir « un reportage dans le vrai ». Figer l’atmosphère de la cuisine, celle qui est pourtant difficile à saisir, rendre visible l'invisible. À l’image d’un reportage sur Philippe Etchebest, les chefs semblent prêts à bondir dans la seconde suivante, à la fois immobiles dans l’instant et riches en expressions. 

« Kitchen Stories », chefs des temps modernes

 

Maxime se lance dans un nouveau projet : préparer un livre commun pour 35 ou 40 chefs, des « chefs des temps modernes » photographiés le temps de « Kitchen stories ».

Certaines de ses photos attirent l’œil de ses pairs, notamment les prestigieux magazines Polka et 3 étoiles. Plus qu’une consécration pour Maxime Gautier, une double reconnaissance, tant sur le plan artistique que sur la scène de la haute gastronomie française. 

78330699_1642038649271699_55821841859105
46784609_1329371593871741_98333555414794
EL6o32zWoAAPIb0.jpg
Capture d’écran 2019-06-11 à 17.31.04.pn
Capture d’écran 2019-06-11 à 17.30.48.pn
104668760_1851058761703019_3582307317152
104660323_1851058728369689_5835018918709
66348522_1502116106597288_75696117544564
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.15.53.pn
Capture d’écran 2019-06-11 à 17.30.55.pn
70656944_1570429996432565_62965899848623
69724366_1546210848854480_74909166707146
62517035_1482028585272707_40975453876178
Capture d’écran 2021-02-18 à 10.29.54.pn
Capture d’écran 2021-02-18 à 10.30.08.pn
Capture d’écran 2021-02-18 à 10.30.16.pn
CULT SERIE PARIS 1900-1.jpg
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.15.39.pn
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.15.28.pn
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.15.15.pn
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.14.38.pn
Capture d’écran 2022-01-07 à 11.42.11.png
Capture d’écran 2021-02-22 à 10.15.05.pn
FullSizeRender.jpg